Electroménager

Lave-linge séchant, comment le choisir? Guide d’achat et comparatif

Généralement, on pense toujours à acheter un lave-linge pour laver ses affaires, mais beaucoup moins à acheter un sèche-linge, qu’on trouve superflu, jusqu’à ce qu’on en ait vraiment besoin. Et à ce moment-là, vous êtes obligé d’en racheter un. Sauf qu’acheter un lave-linge ET un sèche-linge est non seulement coûteux en termes d’argent, mais en plus, ça vous prend beaucoup d’espace dans votre maison, et ça vous coûte aussi plus cher en termes de charges et de temps (il faut à chaque fois reprendre votre linge lavé pour le mettre dans le sèche-linge).

L’idéal est d’investir directement dans un machine a laver séchante dès le départ, ça coûtera peut-être un peu plus cher qu’un lave-linge simple, mais ça vous permettra de faire des économies plus tard.

Toutefois, avant d’aller dans un magasin pour effectuer l’achat, il faut déjà faire un choix préalable, au moins entre deux ou trois modèles, avant de faire un choix définitif en magasin.

Alors, quels sont les meilleurs lave-linges séchant disponibles actuellement sur le marché ? Et, plus important encore, quels sont les critères sur lesquels vous devriez vous baser pour faire un choix ?

Top 5 machines à laver séchantes

Cette liste n’est pas un classement du meilleur au moins bon produit qu’on a pu trouver sur le marché, c’est plus un comparatif des lave-linges séchant qui, selon nous, permettent de mieux répondre à vos besoins.

Siemens WD15G461FF


Si vous cherchez sur des forums quel est le meilleur lave-linge séchant sur le marché, il y a de fortes chances qu’on vous conseille ce modèle.

Pour commencer par la capacité, un des critères de choix importants lorsqu’on achète un lave-linge ou un sèche-linge, ce modèle affiche une capacité de lavage de 8 kg, mais une capacité de séchage de 5 kg, ce qui le rend parfaitement adapté pour une famille peu nombreuse, ou pour une famille qui fait fréquemment une lessive.

Pour ce qui est de l’efficacité des cycles de cette machine, elle a été généralement bien efficace aussi bien sur son cycle de lavage que sur celui de séchage, quoi qu’elle reste moins bonne sur le coton que sur les synthétiques. Pour ce qui est du séchage, l’inconvénient, comme tous les lave-linge séchant d’ailleurs, c’est qu’on remarque qu’elle froisse plus le linge qu’un sèche-linge classique, mais rien qu’un petit coup de repassage ne pourrait pas régler.

L’avantage majeur de ce modèle est le fait qu’il soit silencieux, même en cycle de séchage, et le fait qu’il soit capable d’enchainer lavage et séchage (ce qui vous épargne une manipulation supplémentaire). L’inconvénient étant qu’il n’est pas vraiment économe en eau, vu qu’il utilise une technologie de condensation d’eau.

Samsung WD70J5410AW


Voici une autre marque iconique dans tout ce qui concerne les appareils ménagers. La réputation de Samsung en tant que marque n’est plus à refaire. Et ce modèle qu’elle nous propose ici est aussi parmi ceux qui ressortent souvent quand vous demandez un avis sur les machines à laver séchant auprès des utilisateurs.

En termes de capacités, celle-ci se rapproche beaucoup de ce qu’on vous a présenté avec le modèle précédent, avec une capacité de lavage de 7 kg et une capacité de séchage de 5 kg.

L’inconvénient majeur constaté par les utilisateurs de cette machine est surement la longue durée de séchage qu’elle affiche. Même si la durée du cycle est réglable, le cycle de séchage automatique reste très long, ce qui fait qu’une machine peut vous prendre toute une après-midi.

Par contre, ce lave-linge séchant affiche beaucoup d’avantages, d’abord sa simplicité d’utilisation car avec tous les cycles prédéfinis, vous n’avez même pas besoin de faire une grande manipulation. Ensuite, c’est son côté « high-tech » qui séduit beaucoup les utilisateurs, vous pouvez même accéder à une simple application sur votre téléphone pour voir combien de temps il reste avant la fin du cycle. Et enfin et pas des moindres, c’est l’aspect économique, aussi bien au niveau du prix d’achat que sur la facture d’électricité et d’eau ultérieure.

Brandt WTD8384SF


Commençons directement par le point faible de ce modèle : sa petite capacité. En effet, comparé aux autres modèles qu’on vous a déjà présentés, celui-ci peut s’avérer plutôt décevant pour une utilisation « familiale », avec seulement 4 kg de capacité de séchage, vous ne pouvez pas faire tout votre linge de la semaine en une seule fois, même si vous vivez seul !

De plus, la classe énergétique n’est pas aussi bonne que les autres modèles, ce qui veut dire que vous ferez moins d’économie d’énergie avec.

Par contre, pour les points forts, on peut commencer par la facilité d’utilisation. Les utilisateurs l’ayant essayé estiment tous qu’il est bien pratique et qu’il ne demande pas de grands réglages pour le mettre en marche. L’ouverture par le haut est aussi très appréciée par certains utilisateurs (car elle signifie que vous n’avez pas besoin de vous plier en deux pour remplir votre machine). Enfin, même s’il est de petite capacité, il n’en reste pas moins efficace que ses concurrents !

Hotpoint AQD1070D69FR


C’est l’un des plus grands appareils qu’on vous propose dans ce comparatif en termes de capacité. En effet, celui-ci est capable de prendre en charge jusqu’à 10 kg en lavage, et jusqu’à 7 kg en séchage, autant dire qu’avec ce modèle, vous ferez moins de machine pour la même quantité de linge à laver !

Il s’agit aussi d’un modèle très facile à prendre en main. Il a, comme tout autre lave-linge, des cycles prédéfinis en fonction de la matière des vêtements que vous y mettez. En effet, avec ses 16 programmes de lavage, vous n’avez besoin de faire aucune manipulation supplémentaire. Mais si vous le désirez, ce modèle vous offre la possibilité de régler le cycle de lavage en fonction de vos besoins.

Pour ce qui est des inconvénients de ce modèle, on peut notamment citer le niveau sonore qui reste plus élevé que les autres modèles, quoique ce « bruit » élevé n’apparait qu’en cycle d’essorage, qui ne dure que 5 minutes. L’autre inconvénient est probablement la longue durée de cycle qui, si on combine lavage et séchage, dure plus de 5 heures.

LG F855G64WR


LG est généralement considérée comme une des meilleures marques de lave-linge séchant, sa réputation n’est plus à faire auprès des consommateurs. Et avec ce modèle, elle prouve encore une fois qu’elle est capable d’innover dans le but de nous faciliter la vie.

En termes de capacité, ce lave-linge séchant est dans la moyenne, avec une capacité de lavage de 8 kg et une capacité de séchage de 5 kg. Il a aussi l’avantage, grâce à son top amovible, de pouvoir être encastrable.

L’autre avantage majeur de ce modèle, c’est le côté pratique qu’il offre grâce à tous les programmes prédéfinis qu’il affiche (qui s’adaptent aussi bien au type de tissu, mais aussi au type de lavage souhaité : rapide pour des vêtements peu sales, ou lent pour des vêtements trop sales). Vous pouvez aussi définir tout seul les caractéristiques du cycle, notamment la température de l’eau.

Il offre aussi une grande sécurité, telle que le verrouillage enfant ou encore la sécurité Aqua Lock. Mais la plus grande innovation pratique, c’est probablement la fonction pesée électronique qui permet d’adapter la consommation à la charge de linge. Autrement dit, si vous ne remplissez la machine qu’à moitié (ou au tiers), elle utilisera automatiquement moins d’eau.

Guide d’achat de lave-linge séchant

Avant de vous lancer directement à la recherche de quel lave-linge séchant acheter, il est important de commencer par définir vos critères de recherches et de choisir des critères assez objectifs et quantifiables qui vous permettent de classer les différents modèles que vous pourrez trouver sur le marché.

1. La capacité

Comme pour l’achat d’une machine à laver, le premier critère à choisir est celui de la capacité de charge de votre lave-linge séchant. Celle-ci est déterminée aussi bien par vos besoins que par l’espace dont vous disposez.

En effet, plus un lave-linge séchant aura une grande capacité, plus il sera volumineux, et vous prendra donc plus d’espace dans votre maison. Donc si vous habitez un petit appartement avec un petit espace disponible pour votre machine à laver, inutile d’investir dans un lave-linge séchant de 10 kilos que vous ne trouverez même pas où mettre !

Pour en revenir à vos besoins, ils dépendent du nombre de personnes dans votre foyer (si vous vivez seul ou si vous vivez en famille, et le nombre de personnes qui la composent), mais aussi la fréquence à laquelle vous mettez une machine. Si vous êtes prêt à faire 2 à 3 machines par semaine, un petit lave-linge séchant peut suffire, même pour une famille, mais si vous ne voulez faire votre lessive qu’une fois par semaine (voire une fois toutes les deux semaines pour une personne vivant seule), préférez un machine a laver séchante de grande capacité.

On ne peut pas vous donner un conseil précis sur quelle capacité choisir, mais essayez de faire le bon compromis entre une grande capacité et une petite forme.

2. La classe énergétique

Quand vous achetez un appareil électroménager, qu’il s’agisse d’un simple grille-pain ou d’une machine à laver, le fabricant est obligé d’indiquer la classe énergétique de l’appareil. La classe énergétique est une échelle en lettres qui va de « A » jusqu’à « G », la classe A étant la plus économe en énergie et G étant la plus gourmande en électricité.

Il est évident que vous avez intérêt à acheter un appareil qui soit le plus économe possible en électricité, et pas uniquement pour protéger l’environnement, mais aussi pour protéger votre porte-monnaie.

Le revers de la médaille par contre est que plus l’appareil sera économe en énergie, plus il sera cher. Toutefois, un calcul simple vous permettra de conclure que la différence de prix sera plus ou moins rapidement amortie par les économies que vous ferez sur votre facture d’électricité. Alors préférez un investissement initial plus important et des économies durables !

3. La consommation d’eau

Tout comme la classe énergétique qui traduit la consommation électrique de l’appareil, le fabricant est tenu de vous notifier de la consommation d’eau de la machine. Celle-ci est évidemment calculée sur un cycle « typique », c’est-à-dire le cycle qui est le plus souvent utilisé par les consommateurs.

Généralement, ce sera calculé sur la consommation en cycle de lavage quotidien de coton avec une charge « normale » de l’appareil. En soi, ce critère ne vous donne aucun renseignement réel sur ce que vous pouvez attendre en termes de facture d’eau, mais c’est plus une référence de comparaison entre les différents modèles qui vous intéresse.

Tout comme pour la classe énergétique, il est préférable d’investir un peu plus sur une machine qui est plus économe en eau, ce qui vous permettra ensuite de faire des économies sur votre facture d’eau, mais aussi de faire un petit geste pour la planète.

3. La marque

Il ne s’agit pas ici de vous conseiller une marque plutôt qu’une autre. De toute façon, on estime que chaque marque a des modèles qui valent le détour, vous l’auriez déjà remarqué dans notre petit comparatif, on vous a présenté des modèles de marques différentes.

Par contre, on sait pertinemment que chaque personne a une marque préférée. Donc si vous avez une marque que vous préférez aux autres, vous pourrez toujours trouver chez elle un modèle qui répond parfaitement à vos besoins, sinon, il serait peut-être temps d’envisager de changer de marque.

Toutefois, ne jugez pas la marque uniquement sur le nom, ou sur son ancienneté sur le marché. Parfois, une marque assez jeune peut être beaucoup plus attractive qu’une marque déjà bien implantée sur le marché, quoique les marques les plus anciennes ont une réputation à préserver et offrent donc plus de garanties à leurs consommateurs.

Dans tous les cas, jugez la marque sur les garanties qu’elle vous offre, sur la durée de cette garantie et les dégâts qu’elle offre, mais aussi sur la disponibilité de pièces de rechange dans l’éventualité où votre machine tombait en panne et que vous devez faire appel à un réparateur !

4. Les programmes prédéfinis

Quand on fait le choix d’acheter un lave-linge séchant plutôt qu’un lave-linge ET un sèche-linge, c’est avant tout pour une question de praticité. Il serait donc contre-productif d’acheter un modèle où il faudra passer une heure à programmer sa machine avant que celle-ci ne soit lancée.

Comme les lave-linge simples, la majorité des lave-linges séchant offrent une large gamme de programmes prédéfinis divisés notamment en fonction du type des vêtements que vous y mettez (laine, coton, synthétique et délicat) et de la température d’eau souhaitée (généralement 20, 40 et 60 degrés). Certains vous offrent aussi un programme express (de 15 ou 30 minutes) pour un lavage rapide (pour des vêtements peu sales par exemple), un programme économique, un programme pour « lavage à la main » (où l’essorage sera lent, voire carrément absent) et un programme de simple rafraichissement des vêtements (un simple cycle de séchage).

5. La possibilité de personnalisation

Peu importe le nombre de programmes prédéfinis qu’on peut trouver dans une machine à laver séchant, il est toujours possible d’avoir besoin de personnaliser tout seul son cycle de lavage et de séchage. Ainsi, il est toujours préférable d’acheter un modèle qui vous offre cette option (notamment sur la vitesse d’essorage, la température de l’eau, et l’intensité de séchage).

Beaucoup de modèles sur le marché offrent cette possibilité, et la différence de prix avec les modèles qui n’en offrent pas n’est pas grande. Alors pourquoi s’en priver ?

6. L’efficacité de lavage et celle de séchage

Quand vous pensez à un lave-linge séchant, envisagez-le comme une combinaison de lave-linge et de sèche-linge. Ainsi, vous comprendrez que vous devez y trouver toutes les caractéristiques (ou presque) de ces deux machines achetées séparément.

Pour la partie « lave-linge », n’hésitez pas à chercher sur internet un test lave-linge séchant sur les modèles qui vous intéressent. Sur les forums spécialisés (ou même des fois sur un forum généraliste), vous trouverez des utilisateurs donnant leurs avis sur la qualité de lavage d’une machine, notamment si elle n’abîme pas les vêtements et si elle permet bien d’enlever les tâches sur les vêtements.

Pour ce qui est de la partie « sèche-linge », adoptez la même approche, demandez aux utilisateurs qui l’ont essayé leur avis sur la qualité de séchage de l’appareil. En règle générale, on estime que les lave-linges séchant froissent plus les vêtements sur les sèche-linges, mais certains modèles ont de meilleures performances que d’autres. Après, si le repassage ne vous effraie pas, ça ne devrait vous poser aucun problème.

7. La durée du cycle

Même si un lave-linge séchant est plus pratique qu’une combinaison de lave-linge et d’un sèche-linge, il n’en reste pas moins qu’il présente quelques inconvénients, notamment le fait que contrairement à la combinaison de deux machines, on ne peut pas lancer un cycle de séchage et un autre cycle de lavage sur le lave-linge pour gagner du temps.

L’avantage est que ça vous permet d’éviter de faire une manipulation supplémentaire et que vous pourrez donc lancer votre machine avant de partir au travail par exemple et de pouvoir directement porter vos vêtements propres et secs à votre retour.

Toutefois, si vous êtes du genre à lancer votre machine le weekend quand vous êtes à la maison, cette combinaison de fonction pourrait s’avérer être un inconvénient, surtout si la durée totale est de 6 ou 7 heures.

On vous conseille donc dans ce cas de bien examiner la durée du cycle de votre machine, préférez celles qui prennent moins de temps, ce qui vous permet de lancer plusieurs machines la même journée.

Sur la fiche technique des lave-linges séchant, vous trouverez généralement la durée du cycle de référence (c’est-à-dire un cycle coton à 40 degrés avec un séchage complet) comparez les modèles qui vous intéressent en vous basant, entre autres, sur ce critère.

8. Le prix

Le prix est probablement le premier critère que vous allez fixer automatiquement quand vous commencerez vos recherches sur le modèle à acheter. Toutefois, comme c’est un critère d’élimination et non pas un critère de choix, on a préféré ne pas le mettre en premier.

En effet, vous n’allez pas dès le départ fixer un prix exact pour votre lave-linge séchant, mais plutôt une limite du prix maximal que vous êtes prêt à mettre dessus.

Toutefois, essayez d’être un peu réaliste quand vous fixez vos capacités. Vous ne pouvez pas vous attendre à trouver une machine à quelques dizaines d’euros (sauf si vous en achetez une d’occasion, très vieille et pas franchement performantes, ou que vous tombez sur une personne qui cherche, pour une raison ou une autre, à vendre sa machine).

En général, le prix d’un lave-linge séchant se situe autour de quelques centaines d’euros, voire plus de 1000 euros pour quelques modèles. Fixez votre budget en fonction de vos attentes. Comme on vous l’a déjà expliqué, plus un modèle vous permettra de faire des économies ultérieures, plus son prix sera élevé, plus la capacité sera moindre, plus le prix baissera, et ainsi de suite.

9. La sécurité

Quand on vit en famille, et qu’on a des enfants en bas âge, la sécurité de tout son électroménager, et de sa maison en général, est un critère non négligeable. Mais même quand on vit seul, il est important de faire attention à ces règles de sécurité.

De manière générale, préférez un modèle qui se verrouille automatiquement lorsqu’il est en marche, comme ça, vous éviterez d’ouvrir accidentellement la machine, au risque d’inonder votre maison, par contre, un modèle qui vous permet d’interrompre rapidement un cycle déjà en marche peut être intéressant (si vous voulez par exemple enlever quelques articles avant le lancement du programme de séchage)

Certains lave-linge séchant ont aussi une fonctionnalité qui empêche leur mise en marche s’ils sont trop chargés, ce qui permet d’éviter d’user, voire de causer des problèmes rapides à votre machine.

10. Les « petits plus »

Maintenant que vous avez défini les critères les plus importants, il est temps de vous intéresser aux petits plus qui peuvent vous faciliter encore plus la vie.

Parmi ces petits plus intéressants, on retrouve notamment la possibilité de faire fonctionner sa machine en mode « demi-charge », quand vous n’avez que peu d’articles à laver. Certains modèles iront même jusqu’à adapter automatiquement leur consommation (en eau, mais aussi en lessive) en fonction de la charge réelle que vous y mettez.

Un départ ou une fin différés peuvent aussi être intéressants si vous voulez lancer votre machine à un moment précis de la journée (si par exemple votre abonnement d’électricité incluse des heures moins chères que d’autres).

Le niveau sonore de votre appareil est aussi à prendre en compte pour un confort optimal chez vous quand votre appareil est en marche.

Conclusion

Choisir son lave-linge séchant n’est pas une mince affaire, notamment à cause du prix assez élevé que ce genre d’appareil affiche actuellement sur le marché. Prenez votre temps pour définir vos besoins et pour choisir le modèle qui y répondra au mieux. N’hésitez pas non plus à chercher des avis sur le lave-linge séchant qui vous intéresse avant d’aller l’acheter en magasin, demandez à votre entourage ou même à d’autres utilisateurs sur internet ce qu’ils ont pensé des leurs !